BG Landolor et Les Lois Fondamentales de la Royauté Landolor

Annonce par GM

Modérateur: Maître de Jeu

BG Landolor et Les Lois Fondamentales de la Royauté Landolor

Messagepar Ex-Zirma » 26 Oct 2007, 23:26

BG LANDOLOR

Historique et description

Lorsque chaque matin, l'aube vient à grand pas, le soleil épouse délicatement les murailles de pierre de Tradenia. Il n'y a finalement pas tellement longtemps qu'elle a vu le jour, mais elle a vécu tellement d'histoires et de légendes, cette cité. Quand les plus anciens, ceux qui ont connu le règne de Mariott Ier y repensent, ils se rappellent la Grande Bataille. Le peuple Landolor avait rapidement évolué, suivant l'éducation des dieux, comme tous les peuples, et avait finalement établi une grande hiérarchie. Mariott Ier était le souverain Landolor qui avait mis en place l’ébauche d’un système social. Celui ci resta en place jusqu'à la rébellion des paysans sous le règne de Mariott II. Le Roi modifia alors le système instauré par son père afin d’utiliser les forces de chacun pour former un empire supérieur.


La classe supérieure chez les landolors est composée de l’entourage du Roi. Celle ci est suivi des différents groupes armés, soit les Mousquetaires et la Garde Rouge. Vient ensuite la basse noblesse. Cette classe sociale regroupe l’ensemble des landolors anoblis par le Roi. A la fin de son règne, ceux-ci perdent tout pouvoir dans la société. La hiérarchie sociale est complétée par le peuple. Celui-ci est composé de la bourgeoisie, des paysans et des vagabonds peuplant la citée de Tradenia. Le clergé, quant a lui, occupe le rang que veut bien lui octroyer le peuple. Il est chargé d’aider le peuple et de le guider afin de former un peuple encore plus uni, encore plus puissant.

Les landolors forment un peuple fier, un peuple de conquérants. Cela ammene inévitablement des conflits a l’intérieur de la cité, certains cherchant seulement à acquérir du pouvoir. Il est très dur pour un landolor d’obtenir le pouvoir en oubliant le respect du peuple. Par contre, il arrive de voir des landolors respectueux et charitable devenir espiègle et possessif lorsqu’il obtiennent le pouvoir. Le peuple tolère généralement la situation, sachant que s’il occupe un poste d’importance, c’est qu’il est compétent et par conséquent, bon pour leur image. En effet, la mère de Mariott II, une paysanne mariée a Mariott Ier, avait été exploitée par un bourgeois espiègle dans sa jeunesse. Celui-ci ne démontrait donc aucun respect et aucune pitié a ce genre d’individu et ce malgré le fait qu’il soit sans doute un homme bon et au très grand cœur, tout comme son père, Feu Mariott Ier.

Fiers descendants d'une très lointaine utopie militaire, le peuple Landolor est très dangereux vu la taille et l’efficacité de son armée. La Garde Rouge, chargée des guerres, combat toujours en groupe, que ce soit sur le plan défensif ou offensif. Les formations militaires mettront l'emphase sur l'utilisation du bouclier et de son rôle au sein de formations de groupe. Il n'y a rien de plus terrifiant que de voir une centaine de soldats chargeant tel une énorme boite métallique en notre direction.

Pour ce qui à trait à l'habillement, les Landolors y voient le miroir de l'individus et du respect qu'il se doit de mériter. Cette mentalité tourne vite au cercle vicieux lorsque les pauvres cherchent à s’acheter des vêtements décents, y mettant l’or qu’ils devraient utiliser pour leur maigre repas. Il est fréquent de voir la bourgeoisie aider un paysan à ce vêtir, non pas par pitié, mais simplement pour qu’il ne fasse pas honte a l’image du peuple Landolor.

L'habillement trouve aussi son rôle dans l'armé. C'est par le port de certains symboles que les officiers sont distingués des simples soldats. Chaque groupe armé possède un uniforme différent.

Culture

N'étant pas autant adonné à la fête que les Spanius, les Landolors ne sont pas pour autant un peuple sans ambiance urbaine. Certains jours, plus ou moins sombres, ont sut rester gravés dans les annales que forment les mythes et les légendes. De ce fait, certaines journées, comme celles de la victoire de la Grande Guerre contre la coalition regroupant les Orchillions et les Noctarius, font couler bonne quantité de vin chaque années dans les rues et ruelles de Tradenia la Grande.

La culture des Landolors n'est cependant pas seulement basée sur d'anciennes et lointaines guerres. La source même de la culture et de l'histoire des Landolors tournent autour d'un groupe de personnes nommé Nobles, et pour cause. Si tout le monde peut changer le cours des choses, donc par ce fait l'histoire d'une nation, encore faut-il en avoir les moyens. Les nobles sont ceux qui ont su se faire reconnaître par le Roi et sont des exemples pour le peuple, qui les jalouse sans doute.

Certains écrits racontent les prouesses de valeureux mousquetaires tandis que d'autres traitent du domaine d'égoïsme politique. Néanmoins, ce que tous ces livres ont en commun est le lot de sueurs et de misères qu'ils ont du suscité à la source.

Il ne faut pas se fier au préjugé abordant le fait que les actions des Landolors en ce monde ne sont pas signe de talent, mais de taille. Tous ces racontars ne sont que les vagues et basses complaintes de gens tourmentés de jalousie et qui n'ont su profiter de la vie. Même en étant gros, encore faut-il savoir agir.

Durée de vie

Ayant plusieurs fidèles d'Arian, le dieu Protecteur, les Landolors ont la chance de profiter de la grâce de cette divinité. Il va sans dire qu'un appuis divin couplé d'un étonnant système d'égout allongent considérablement la vie des Landolors. Toutefois, la vie en ville comporte aussi certains défauts liés à la résistance aux environnements naturels. La survie en forêt et aux agents extérieurs à la ville peut être considérablement nuisibles aux Landolors n'ayant pas eut pareilles expériences au cours de leurs vie

Le tout situe l'espérance de vie aux alentours de 50-70 ans

Rôle Play

La grandeur du peuple. Ces mots représentent l'ensemble de ce que devrait penser un Landolor moyen. Je possède une charrette et deux bœufs, pourquoi ne pas rêver posséder trois charrettes, six bœufs et pourquoi pas quelques poulets et une vingtaine de porc et d’ainsi embellir mon image et celle de mon peuple.

Le peuple Landolor est uni dans sa quête de pouvoir et de visibilité, mais il n’en reste pas moins que parfois certains d’entre eux en font une obsession et en viennent à oublier le respect des autres. La plupart d’entres eux comprennent vite qu’ils devront cacher ses sentiments s’ils veulent atteindre un rang supérieur. Il ne faut pas croire que l’union Landolor est sans faille, mais en apparence, elle en a tout l’air.

Si toutefois la situation devenait incontrôlable, que l’apparence du peuple s’en trouverait atteinte, le régime de justice landolor, qui est très sévère, se chargerait de la situation et sanctionnerait de façon a ce que leur image ne soit plus jamais entachée. Il est fréquent de voir la torture, ou même l’exécution de landolors « imparfaits ».

Il existe un fort sentiment de nationalisme et d'appartenance à une grande puissance qu'est le peuple Landolor. La plupart des Landolors sont fiers de l'être et ne s'en gênent aucunement lorsqu'ils côtoient d'autre peuples. S'il y a quelque chose d’aussi fort que l'unité au sein des Landolors, c'est bien le racisme. Dès qu’ils en ont la chance, ils feront tout en leur pouvoir pour démontrer leur supériorité aux représentants des autres races. Que ce soit par la discrimination, la manipulation, ou simplement en tentant de tirer profit d’eux. Généralement, le racisme des Landolors n’est pas apparent, ils préfèrent le pratiquer dans la subtilité. Après tout, il est beaucoup plus simple de faire sentir a quelqu’un qu’il n’est pas digne de l’endroit ou il se trouve que de lui dire, risquant ainsi de le provoquer.

Noblesse Landolor

La nature veut que des forces prennent le dessus sur d’autres. Tout modèle de hiérarchisation sociétaire tire ses fondements de ce rapport de force, que celui-ci soit physique ou purement psychologique. Au sein du peuple Landolor, l’on peut affirmer qu’il s’agit là d’un habile mélange des deux. Dès sa naissance, le citoyen landolor est poussé par son peuple à se démarquer, à montrer sa supériorité face aux autres peuples et à dévoué sa vie au royaume. Il ne cherche pas à atteindre les sphères d’influences supérieures, il se contente d’honorer ce qu’il est, un landolor. Nous parlerons d’avantage du fonctionnement du rapport de force évoluant entre les classes sociales (appelés plus communément « Nature de l’individus »). Pour l’heure, nous allons préciser les différentes entités sociales prenant place au sein de la société Landolor.

À la base repose la majorité de la populace, que l’on nomme communément les citoyens. L’on considère que les citoyens composent 97% de la population et englobe les travailleurs de la terre, les éleveurs, les artisans, les marchands locaux, les bourgeois et finalement les vagabonds. Les citoyens sont ceux qui ne se sont pas encore assez démarqués par la dévotion pour leur peuple afin d’atteindre la sphère supérieure, la noblesse. Ils sont les landolors les plus taxés, étant le financement de base des projets raciaux. Rare sont ceux qui se plaignent de ces taxes, sachant pertinemment que sans elles, la race aurait peine a ce démarquer.

La bourgeoisie, faisant partie des citoyens, sont ceux qui viennent de famille plus aisés. Ils sont, de naissance, beaucoup plus propice a valorisé l’empire et sont beaucoup plus sujet a l’anoblissement. De ce fait, le Roi repèrera beaucoup plus aisément un bourgeois d’un paysan, les savant plus cultivés et plus civilisés. Ils ont, contrairement aux paysans, la possibilité d’acquerir une demeure à l’intérieur des murs de Tradenia. Certains bourgeois, bien que ce soit une minorité, éprouvent un profond dédain pour les paysans, ne les considérant pas assez distingués pour le peuple Landolor. Malgré tout, ils ont appris a cacher ce sentiment, sachant pertinemment que c’est la seule façon d’atteindre une sphère supérieure. Il arrive parfois que des rumeurs qu’un complot de bourgeois afin d’acquérir du pouvoir a été découvert, ou même qu’il a été détruit par un autre groupe de bourgeois visant le même but. Heureusement, les autorités ont tôt fait de faire taire ceux qui parlent trop.

Les trois autres pourcents de la populace sont principalement composés des membres de la noblesse. Seul le Roi possède le pouvoir d’anoblir un citoyen et celle-ci lui accorde certains privilèges légaux, soit l’exemption de taxes et d’impôts, le droit à la possession de terres (seulement pour les individus mâle de la noblesse) et l’accès à la cour royale. Chez les Landolors, lorsqu’un individu est anobli, cela n’entraîne pas automatiquement l’anoblissement de sa famille. Dans le but de forcer le peuple a ce démarqué, il est indispensable de se montrer a la hauteur pour atteindre cette sphère. La noblesse a, tout comme la bourgeoisie, la possibilité d’acquerir une demeure en Tradenia. S’il advenait qu’un bourgeois et un noble demandent d’acquerir la même demeure, la demande du noble aurait priorité. La noblesse n’amène pas nécessairement avec elle la richesse, puisqu’il existe plusieurs nobles travaillant eux-même leur propre territoire. Cependant, l’exemption de taxes et d’impôts aide financièrement le noble, bien entendu.

La cour royale est pour ainsi dire le théâtre des opérations de la noblesse. La faiblesse de la suprématie landolor est la noblesse. Malheureusement, il est fréquent que certains d’entre eux en viennent a prendre goût au pouvoir, créant ainsi des étincelles entre les nobles et parfois même avec le peuple. La renommée pèse lourd dans la balance du pouvoir chez les Landolors et la cour est l’endroit de prédilection afin de se faire remarqué par le Roi. L’autre élément jouant sur la balance est sans conteste l’avoir financier. Puisque la possession d’une terre ne se fait pas gratuitement, le noble désireux d’être propriétaire terrien devra se faire d’abord connaître du détenteur de la terre à vendre, puis investir gros dans celle-ci.

Le contrôle de l’Armée Rouge est entre les mains du Général et du Major en Chef ayant leur quartiers aux côtés du Palais Royal. Les propriétaires de territoires n’ont aucun contrôle direct sur l’armée. Lorsqu’un contingent militaire est dépêché dans un territoire, le propriétaire se doit d’agir selon les directives des officiers supérieurs responsables. Cependant, il ne sera jamais demandé à un propriétaire de payer de sa bourse les constructions de l’armée. Le Roi défraie l’entière dépense encourue par les troupes, tant au niveau équipement que ration alimentaire. Si un propriétaire veut une garde sous son contrôle, il se doit de la payer lui-même.

Les Landolors étant racistes et se croyants supérieurs aux autres peuples, un système de citoyenneté a été mis en place. En clair, seul un Landolor peut-être reconnu comme étant citoyen du Royaume. Cette notion d’unicité raciale pouvant être pourvue de citoyenneté s’explique par le sentiment social de suprématie du peuple Landolor. Seul un être suprême tel un Landolor peut recevoir le droit découlant de la citoyenneté du Royaume. Ce seul droit divisant le citoyen du Passant (non donné à ceux n’ayant pas la citoyenneté) est celui de pouvoir être confronté à un procès équitable face à un juge. Quant à lui, le Passant peut se faire enfermer entre quatre murs par un mousquetaire pour n’importe quel motif, qu’il soit vérifiable ou non.

De ce fait, il est impossible pour un Landolor de perdre sa citoyenneté. Un Landolor naît Landolor et périra Landolor, que ce soit dans la disgrâce ou dans l’honneur. De plus, les Passants doivent faire face à une taxe supplémentaire lorsqu’ils décident de vivre sur le territoire Landolor, soit la taxe de refuge. Cette taxe comporte deux volets : Une somme de 5 000 pièces d’or au Seigneur des terres à l’arrivé et par la suite 500 pièces d’or par maisons et par années passées sur la terre (en plus de toutes les autres taxations et impositions).

Dans le cas où un citoyen voudrait bâtir une maison sur le territoire Landolor, les étapes sont dans l’ordre les suivantes (l’ordre est très important) :
- Envois d’une missive au noble possédant le territoire, ou la personne chargé par celui ci, sur lequel la maison doit être construite expliquant l’endroit précis de la future construction.

- Lecture de la réponse expliquant les différents modes de taxation et d’imposition du territoire. Il n’y a aucune taxe d’arrivé sur le territoire.
- Réponse affirmative ou négative sur ces conditions.
- Dans le cas d’une réponse affirmative, la construction peut se faire à l’endroit spécifié dans la première missive. Dans le cas d’une réponse négative, la construction ne sera pas légale et des sanctions pourront être prises.

Toute construction se faisant sur un territoire Landolor n’étant pas signalé à l’avance est illégale et entraînera des sanctions. Les tentes ne font cependant pas office de construction et peuvent être montée sur l’ensemble du territoire. Néanmoins, ces tentes pourront être déplacés au bon vouloir du propriétaire terrien si aucune communication n’a été entreprise afin d’informer le montage d’une tente sur le territoire.



Armée et Clergé

Les landolors comptent deux groupes armés. Tout d’abord, il y a la Garde Rouge. Ce groupe est chargé de la gestion des prisons Landolor, de la formation des futur Gardiens Clerical
. S’il advenait qu’une guerre éclatait, la Garde Rouge contrôlerait les effectifs envoyés au combat. Les gardes sont également chargés, lors d’évènements importants, de la surveillance et de la protection des citoyens et des nobles présents. Ils sont donc des figures d’autorités respectés par les landolors.

Viennent ensuite les Gardiens , qui aura pour responsabilité, sous la direction de la prêtrise, d'arreter toute personne contrevenant au reglement du codex clerical.
.Les Gardiens sont très poli et respectueux, mais ils sont également autoritaire et strictes. Ils sont respectés et admirés par le peuple Landolor. Ils sont donc chargés des affaires internes de Tradenia.

Lorsqu’un citoyen veut devenir Soldat de la Garde Rouge, ou Gardien il doit tout d’abord participer a un recrutement.

Le clergé quant à lui est chargé de veillé a l’unité Landolor. Lorsqu’un individu est rejeté, qu’il est dans le besoin ou qu’il nuis a l’unité, il sera envoyé au clergé, qui sera mandaté de lui venir en aide. Le clergé est tenu de faire connaître la religion et d’incité la pratique de celle ci par la pratique de messe a la Cathédrale de Tradenia.

Le clergé officiel de Tradenia est celui priant le Dieu choisi par le Roi. Si le Roi décidait de changer de religion, un clergé de cette nouvelle religion remplacerait le précédent, occupant ces locaux et remplissant ces taches.



Role play Landolor

Les landolors sont des êtres très polis, distingués et fiers entres-eux.
Ils ont un parlé très différent des autres races, car les mots "sieur" et "dame" sont utilisés pour qualifier un homme ou une femme.
Un simple "bonjour" est la salutation toute désignée pour dégouter un landolor, alors qu'un "Bien le bon jour" sera bien plus apprécié ! Des mots de bon goûts doivent toujours être choisit dans les conversations entres landolors dignes de ce nom.
De plus, jamais ne sont utilisés des diminutifs de noms; appeller quelqu'un "Jojo" aulieu de "Jonathaius" est une insulte profonde pour cette personne. Des êtres fiers d'eux-mêmes ne changeraient pour rien au monde leur nom prestigieu pour un vulgaire surnom simpliste.

Leur language soigné reflette leur manière d'être, mais aussi leur gestes de tout les jours.

Comme un makadok abaissera les cornes pour saluer son ami, un landolor baisera la main d'une dame. La politesse est de mise, surtout envers les nobles. Les hommes doivent ouvrir les portes aux dames, car les hommes bien élevés savent que les femmes doivent passer avant eux.

Les nobles ont une telle influence et vie envieuse que les paysans sont mal à l'aise en leur compagnie. Souvent gênés, ces paysans surveillent bien leur language et tentent le plus possible de plaire au noble. Ils savent bien que leur classe sociale est bien inférieure à la prestigieuse classe des nobles.

Les hommes et femmes de noblesses sont très distinguables des citoyens modestes; ils portent habituellement des vêtements élégants, colorés de belles teintures dispendieuses. Les vagabons, eux, sont habillés de loques et de vieux vêtements sales, souvent dans les teintes de bruns, gris, blanc, noir ou vert, et donc, des teintures bon marché peut intéressentes.
Rares sont les landolors qui oserons porter un foulard; ils sont si fier de leur visage qu'ils ne le cacheraient pas d'un vulgaire bout de tissu inutilement.

Un landolor ne court que rarement, et lorsqu'il le fait, c'est pour une question de vie ou de mort, ou encore de fortune. Sinon, une marche droite, élégante et rafinée est leur moyen de transport quotidien, puisque les montures sont souvent interdites dans les cités.

Une très grande fierté pour un landolor est aussi son incroyable chance d'avoir des gardes dévoués et vaillants comme leur Armée Rouge. De fiers combattants qui défendent les sieurs et dames avec beaucoup de détermination, et dont dépend toute la sécurité des nobles. Que seraient les landolors sans leurs légendaires gardes rouge ?






Lois fondamentales de la royauté Landolor


Le monarque et ses droits

Le monarque Landolor, étant le plus haut des seigneurs, possèdant plusieurs pouvoir:

  • Pouvoir législatif: Faire les lois.
  • Pouvoir Exécutif: Faire appliquer les lois.
  • Pouvoir Judiciaire: faire régner la justice.
  • Droit de véto sur tout jugement donné par un membre de la justice Landolor.
  • Pouvoir économique: Droit de frapper monnaie à son effigie. valable dans tout le royaume.
  • droit de lever des impôts
  • Droit militaire:
    • Droit de déclaré une guerre
    • Droit de prendre en charge les armées et les commander en tout temps.
  • Le souverain porte le titre de: Sa majesté


Le monarque et ses devoirs

Ayant sous sa charge toute la civilisation le souverain possède de grande responsabilité:

  • Assurer une descendance
  • entretenir les armées et faire en sorte de conserver ses avantages légaux
  • -défendre le royaume Landolor de toute forme d'envahisseur
  • Conserver et défendre le privilège de la religion qu'il implante
  • Conserver et défendre les privilèges de la noblesse
  • Assurer la protection de l'Église et de ses biens
  • Conserver la paix
  • Empêcher l'iniquité
  • Observer la justice et la miséricorde
  • Punir les criminels et les hérétiques




Les règles de la dévolution de la Couronne

En tout temps, a toute heure un roi ou une reine reigne sur le royaume Landolor. Lorsque l'un meurt, le survivant du couple Royal assure le suivis . Plusieurs reglement son strict doivent être respecter pour assurer une bonne ordre et empecher la révolte.

Le Mariage des souverains:

  • Hommes et femmes ont droit égal d'acceder au titre de souverain.
  • Le souverain devra s'unir dans les liens sacrés du mariage sous le culte du roi et en lieu prescrit par celui-ci. Si la cité de Tradenia est au main d'ennemi, une place dans un autre citée sera admissible, dont le roi aura accepter
  • L'union sera prononcer par le plus haut membre du Culte
  • Le souverain devra s'unir avec un membre de la haute noblesse qui n'est pas de sa famille direct
  • La personne qui sera unis au souverain portera le titre de roi/reine mais ne possèdera aucun des droits que possède le monarque
  • Le roi/reine par unions est concideré comme le second plus haut noble du royaume. Tout juste à la suite du dauphin ou bien de la dauphine.
  • Le roi/reine par unions, garde son titre jusqu'à ce que le succédeur au poste du roi soit en mesure de prendre les fonctions qui se rattache à ce titre.et perdra son titre lors du mariage a nouveau de celui ci . Ensuite, la personne est autorisé à vivre au palais et demeura dans les bonnes grâces jusqu'à sa mort,
  • Le roi/reine par union porte le titre de: Son Altesse royal



L'hérédité du monarque:

(N.B: successeur est utilisé au masculin pour simplifier la comprehension, il peu donc être aussi une femme)


  • Au moment de la mort du souverain, son premier enfant devient automatiquement le suzerain de tout les Landolors
  • La Reine reste en place afin d' enseigner au suzerain et attendre sa majorité
  • La reine reste en place tant et aussi longtemps que son Fils le Roi prenne epouse et qui deviendra a son tour Reine de Tradenia
  • Si il n'y a aucun successeur pour porté la couronne, un intendant(e) sera nommé. Celui-ci dirigera le royaume pour un an. Si après cette période aucune personne ne s'est présenter en montrant la preuve qu'il est supérieur dans l'ordre de succession que l'intendant(e), celui-ci sera couronner souverain. Voici la liste de succession en cas d'absence de successeur ou bien de mort massive d'instance supérieur.:
    1. Frère ou soeur du monarque (Du plus vieux au plus jeune)
    2. Cousins ou cousine du monarque (Du plus vieux au plus jeune)
    3. Tout autre membre de la famille du monarque (Du plus vieux au plus jeune)
    4. Mari, ou femme du souverain


  • Si il est impossible que l'une des personne précédemment énumérer, un conseil former du général, du cardinal et du secrétaire royal aura pour responsabilité de nommer un noble intendant. Si ces trois personnes son mortes ou bien dans l'impossibilité de se présenté à ce conseil, ce dernier sera constituer des plus hauts grader de l'armée et du clergé encore disponible. Voici Pour ce qui est de la priorité on utilise la hierarchie habituel de la noblesse. (A noter que la plupart du temp, les duc du royaume son justement le general et le cardinal)
    1. Les ducs,duchesse
    2. Comte, comtesse
    3. Vicomte. Vicomtesse
    4. Marquis, marquise
    5. Noble sans titres
    6. Chevalier

  • Dans une situation exceptionnel ou toute ces personnes serait dans l'impossibilité d'agir à titre d'intendant, un conseil incluant le plus haut gradé du clergé et de l'armée encore dans la capacité d'executer ses taches sera former et dirigera ce qui reste du royaume dans l'attente que la situation se règle.
  • Le successeur pour avoir droit de monter sur le trone doit:
    • Être Landolor
    • Être un fidel du culte royale et de son église
  • Si un nouveau souverain est agé de moin de quatorze ans, un régent sera nommer. Cette nomination suivra l'ordre de succession. Le régent dirigera le royaume au nom du roi jusqu'au moment ou il atteigne l'age de 16 ans .
  • Un héritier ne peu en aucun cas refuser la couronne. Une telle action serait concideré comme une haute trahion, puni de mort.
  • Si le souverain est dans l'impossiblité d'assumer ses fonctions pour des causes de santé un conseil formé du cardinal, du général ainsi que les ducs et duchesses peu voter la nomination d'un régent qui dirigera le royaume en attente de la mort du souverain ou bien que le même conseil est voté le retour du roi sur le trone.
HRP:
Un gros merci a Darius D' orcastel


Dernière édition par Xzar le 29 Oct 2007, 14:20, édité 3 fois.
Raison: Réorganisation de l'arborescence : "List=".
Image
Ex-Zirma
 
Messages: 1800
Inscription: 21 Juil 2007, 00:12

Re: BG Landolor et Les Lois Fondamentales de la Royauté Landolor

Messagepar Ex-Zirma » 25 Aoû 2008, 14:08

Un rappel pour les montures a Tradenia , seuls les gens qui travaillent pour l Empire en auront le Droit .



Sire FullerSecretaire Royal
Image
Ex-Zirma
 
Messages: 1800
Inscription: 21 Juil 2007, 00:12


Retourner vers Annonce Monarchique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron