Le nouveau clergé Landolor

Dans cette section, vous pouvez incarner votre personnage par de simples textes avec d'autres joueurs sans même vous connecter en jeu. Cette section est pour les histoires générales seulement.
Règles du forum
Seuls les sujets à caractères RP sont autorisés. Aucun message ayant que du HRP ne sera autorisé. Si un message HRP doit absolument être posté, il vous est autorisé de le faire en utilisant les balises [hrp]TEXTE[/hrp]. Il est interdit de publier du HRP sans utiliser ces balises, et lors de l'utilisation de ces balises, il faut un minimum de RP dans le message : Utilisez votre imagination.

Le nouveau clergé Landolor

Messagepar Darius Orcastel, Landolor » 20 Aoû 2009, 17:18

Bulle Apostolique

Exortum est in ténebris lumen rectis.

Monsignore Orcastel episcopus, servus servorum Arian por Landolor populus salutem et benedictionem apostolicam.

Nous, Haut-pontife du très saint clergé Landolor annonçons en ce jour de l'an de grâce de notre seigneur 17 avril 1047 l'abolition du clergé Landolor qui, dans les dernières années, était devenu corrompu, faible et totalement soumis aux désirs de quelque autorités financières. Nous annonçons par la suite, la création d'un nouveau clergé Landolor qui aura à cœur l'âme de ses ouailles et l'affaiblissement de l'hérésie et de la présence constante du démon dans notre ville. Il s'agira d'une église qui ce sera grandement rapproché des anciennes traditions du temps de la créations de notre bien aimé clergé.

Dans cette présente bulle nous allons préciser les modifications qui furent apporter aux pratique du culte d'Arian et rappeler certain élément qui semble avoir été oubliés.



CRIMES ET CHÂTIMENTS





1. CRIMES HÉRÉTIQUE:

1.1 : Prêcher contre l’Église d’Arian, Arian lui même ou bien Sa Majesté
1.2 : La pratique de rituels contraires aux dogmes de la Sainte Église
1.3 : Critiques, actions ou pensées contres les enseignements ou les actes du Saint-Clergé et de Sa Majesté
1.4 : Pratique d'autres cultes ou religions

Sentence proposé :

-Bûcher
-Autres mise à mort
-Excommunication
-Torture
-Humiliation publique
-Éducation


2 .OPPOSITION AU DROIT ECCLÉSIASTIQUE

2.1 : Insoumission aux ordres du clergé
2.2 : Bienveillance envers des hérétiques
2.3 : Protection des hérétiques ou des impies
2.4: Non respect du pouvoir souverain du clergé dans les lieux saints
2.5: Insulte envers un membre du clergé
2.6: Endommager des biens appartenant au Clergé.
2.7: Troubler un office

Sentence recommandée:

- Peine pécuniaire
- Peine d’emprisonnement
- Humiliation publique
-Rencontre avec les membres du clergé
- Port de robe de prisonnier
- Amende
- Flageolement du fautif
- Corvée au profit du Clergé


3.ÉCART AUX SAINTS-PRÉCEPTES


3.1 : Commettre des actes de fornications hors du mariage
3.2 : Adultère
3.3 : Accomplissement d’actes contre-nature (Avec animaux, autres races ou personnes du même sexe)
3.4 : Tentative de suicide
3.5 : Blasphème
3.6: Invoquer en vain le nom d'Arian
3.6 : Mensonge envers un membre du saint-clergé

Sentence recommandée: (dépendant du cas)

-Pèlerinage
-Humiliation publique
-Flageolement
-Confession
-Rencontre avec le clergé
-Amende
-Corvée au profit du Clergé


4.BIEN SÉANCE

4.1 : Tenue vestimentaire osée (les cuisse, la poitrine, les épaules doivent être cachées chez la femme le plus possible, user de son jugement est de mise)
4.2 : Tenue inacceptable en lieu saint. (Les armes et les armures sont interdites pour tous à l'exception de sa majesté le roi, du capitaine des mousquetaires et toutes personnes ayant reçu la permission d'un religieux. De plus, les foulard, les capuches et les capuches sont interdit pour tous à l'exception de la mitre pour les pontifes et le grand-pontife)
4.3 : Le bruit en un lieu Saint

Sentence recommandée:

-Corvée
-Rencontre avec le clergé
-confesse
-Amende

6. ENFANT

7.1 : La majorité est établit à l'âge de 14 ans. Le fait d'être adulte donne le droit de recevoir le sacrement du mariage , de vivre seul dans la cité et de faire partit de l'une ou l'autre des sphères de pouvoir.
7.2 : Les enfant sans parent devrons être obligatoirement Adopté soit par le clergé, soit par des parent qui furent autorité par celui-ci.
7.3: Les enfant crée dans le pêcher seront pris de force au parent par le clergé.

7. DÎME

-Les informations sur le paiement de la taxes religieuses sont à venir-



Nouvelle hiérarchie

Initié: Les initiés n'ont pas véritablement de responsabilité. Ils ne sont uniquement que des futurs prêtres qui sont en période d'apprentissage qui doivent tout de même faire en sorte de promouvoir la parole divine dans la cité. Dans certaine situations, ils doivent assister les prêtres dans l'exercice de leur fonction par pur nécessite d'aide en premier lieu mais aussi dans l'optique d'apprendre sur le terrain. L'initié doit, pendant sa période de formation, faire vœux de pauvreté et de chasteté.

Tenue: Une simple robe brune
Titre: Aucun


Prêtre: Les prêtres sont des initiés qui ont fait leur preuve et qui furent accepté au sein du clergé. Ils ont pour responsabilité de pratiquer au niveau du peuple les divers sacrements qui sont officiellement reconnu par le clergé (à l'exception de l'exorcisme) tout en s'assurant de faire respecter les dogmes de l'Église. Ils devront aussi assister leur supérieur et toujours être prêt a exécuter les ordres du haut clergé.

Tenue: Soutane blanche
Tenue de cérémonie: Soutane blanche et robe verte.
Titre: Mon père, ma mère
Pouvoir sur l'armée: Le prêtre est autorisé à ordonner à un mousquetaire d'arrêter un criminel religieux


Pontife:
Il s'agit du lien entre les prêtres et le haut-pontife. Il devra y avoir éventuellement de 1 à 3 pontife qui auront pour responsabilité de pratiquer au niveau de la noblesse et des bonnes familles bourgeoises les divers sacrements qui sont officiellement reconnu par le clergé. Les pontifes devront recruter de nouveaux prêtres et agir à titre de gestionnaires avec ces derniers tout en faisant intervenir le haut pontife qu'en dernier recours. Ils doivent s'assurer en tout temps que les prêtres sont à jour en terme des normes et directives tout en continuant d'arpenter la cité pour trouver et nettoyer les cœurs noircis.

Tenue:Soutane blanche et petite cape blanche
Tenue de cérémonie: Soutane blanche, Robe bleue, Mitre
Titre: Votre éminence
Pouvoir sur l'armée: Le pontife peut aussi ordonner l'arrestation d'un criminel religieux mais peut aussi ordonné l'arrestation d'un militaire pour ces mêmes raisons.


Haut-Pontife: Maître incontesté du clergé, il a un pouvoir total sur tous ce qui attrait à la religion dans la ville. Considéré comme infaillible en ce qui trait aux points de dogmes, tout ses dires ou ses écrits à ce sujet doivent être pris en conte comme la parole d'Arian. Le haut-pontife est le seul à être autorisé à publier des ''Bulles'' qui sont des textes officiel qui définissent, modifie ou précisent des éléments de la religion Landolor. Il doit au cours de ses fonctions s'assurer que tous les membres du clergé et tous les hauts fonctionnaires respectent les préceptes religieux. Dans ses fonctions, il doit aussi assurer la transmission des sacrements sur les membres de la haute noblesse et particulièrement sur le roi.


Tenue: Soutane noire, robe blanche
Tenue de cérémonie: Soutane noire, Robe blanche, cape rouge, Mitre




Fêtes:

(des informations plus précises sur les fêtes sont à venir)

-Fête du couronnement du monarque
-Fête de la venue d'Arian
-Fête de la création du clergé
-Fête de la guerre
-Fête des récoltes
-Fête de la fécondité



Sacrements


Les sacrements du clergé Landolor sont:

-La messe
-Le Mariage
-Rite des morts
-La bénédiction
-L'exorcisme
-Confession
-Ordination


MESSE:

LE principe de la messe est une cérémonie durant laquelle le peuple montre à Arian son amour et son dévouement. Il y a généralement des messes à l'occasion des des diverses fêtes mais certaines occasion font parfois en sorte qu'une messe sera annoncé. Cette cérémonie est aussi une occasion pour les religieux de communiquer certain message ou bien de préciser un point important en lien avec la pratique du culte.

Les Fidèles sont debout quand le prêtre entre dans le Temple. L'officiant tient l'épée rituel du clergé et s'avance vers l'autel tout en entonnant généralement un chant à la gloire d'Arian .

Arrivé devant l'autel le prêtre qui doit rester de dos aux croyants empoigne l'épée et pratique au banissement rituel des esprits malins.

Tout d'abord il donne un coup d'épée vers la droit et dit:
Au nom d'Arian je chasse le démon

Ensuite il donne un coup vers la gauche en disant:
Au nom d'Arian je chasse le péché

Ensuite il élève la pointe de la lame haut dans les airs et dit:
Ainsi Je glorifie Le prince des Armées Célestes

Le prêtre s'avance et dépose l'épée a la vertical sur l'autel et se met à genou. Les fidèles sont inviter à faire de même

Il Prononce la prière introductive a voix Haute, les fidèles doivent se contenter d'écouter et de dire le Amen à la suite du religieux.

Ensuite, Le prêtre se relève et les fidèles sont invités à s'asseoir, il reste de dos et Prononce non une prière mais un petit monologue adapté à la situation. (Pendant la fête de la guerre, par exemple, l'officiant pourra demander la protection des troupes)

Le prêtre se retourne et va devant les fidèles pour le sermon. celui-ci est au choix du prêtre et se doit d'être adapté aux circonstances. Il est conseiller de faire participer les gens. Poser des questions etc. Ensuite une prière au choix du prêtre sera dite et répétez par les fidèle, la plupart du temps en rapport au sermon.

On procede par la suite à la profession de foi et à la bénédiction des croyants.

Le prêtre prend le parole et dit:

Ainsi mes enfants:

(le prêtre) Renoncez-vous au démon ?
(le peuple) Nous y renonçons

(prêtre) Renoncer-vous à tout ses œuvres ?
(peuple) nous y renonçons

(Prêtre) Croyez-vous en Arian le père tout puissant, créateur de toute chose ?
(peuple) nous croyons

(prêtre) Croyez-vous qu'Arian est le seul et unique dieu existant
peuple) nous croyons

(Prêtre) Croyez -vous en le Saint-Bouclier et En la Protection Éternelle du seigneur Céleste.
(peuple) Nous croyons

(Prêtre) Croyez-vous en la toute puissance de l'Église Landolor et à la vérité de toutes ses sacrements
(peuple) nous croyons

La suite dépendra de l'importance de la messe et du moment de l'année. Si il s'agit d'une messe mineur qui n'a pas lieu lors d'une fête ou dans une circonstance d'importance il n'y aura pas alors de sacrifice animal et seul de l'eau bénite sera utilisé.
Par la suite, le prêtre reprend l'épée sainte du clergé pendant qu'une bête sacré à amené sur l'autel. (L'animal varie dépend du moment de l'année, de la fête et de la disponibilité de bêtes). L'animal se verra égorgé par le prêtre pendant qu'un assistant récolte le sang dans une bol. Par la suite, le sang sera mélangé à l'eau bénite en vue de la bénédiction.

Les fidèles, toujours debout son inviter à s'approcher en file devant le ou les prêtres (plusieurs religieux peuvent être utilisé à ce moment si beaucoup de gens sont présents.) Sur chaque personne agenouillé devant lui, le prêtre marquera à l'aide du mélange d'eau bénite et de sang, un cercle représentant le bouclier d'Arian sur le front et une ligne représentant son épée dans la paume de la main droite. Par la suite, le prêtre bénit la personne.

Ensuite, les gens retournent à leur place et son invité à se recueillir en silence .

La fin de la cérémonie est relativement au choix de l'officiant. Il peut conclure avec une dernière messe, passer certain message qui ne relève pas directement de la chose religieuse ou simplement conclure directement.

Pour conclure, l'officiant dira: ita missae est, la messe est dire, allez dans la paix et la prière.

Les fidèles doivent attendre que le prêtre quitte pour pouvoir sortir, ils pourront à son passage commencer à se diriger vers la sortit. Le religieux devra resté à l'entré jusqu'à ce que tous le monde ai quitté car c'est à ce moment que les demandes de rencontre ou de confession pourront être fait.


LE MARIAGE

Le mariage est l'alliance d'un homme et d'une femme, dans le but de former une famille. L'église réglemente fortement cette institution, aussi bien dans les pratiques rituelles que dans le vécu au niveau des individus. Pour les Landolor le mariage n’est pas seulement l’amour entre un homme et une femme. Il est aussi le signe de l’amour d'Arian pour le peuple, un signe de son Alliance.

Les époux ont plusieurs choses à respecter pendant leurs union:

-la fidélité : ils se promettent fidélité et ce jusqu'à la fin de leurs vie
-l’indissolubilité : ils s’engagent pour toute leur vie, car le mariage crée un lien sacré entre les époux, sans possibilité de séparation
-la fécondité : Les époux s'engage par les liens du mariage a procréer et a continuer le peuple Landolor en ayant une grande succession

Tous mariages:

-implique qui sont libre de tout autres engagement
-n'est pas incestueux, il est interdit entre parents proches
-est monogame
-implique des gens âgés de 14 ans ou plus

La cérémonie du mariage a la structure général d'une messe standard dans laquelle on a ajouté certain éléments.

Tout d'abord les deux personnes devront, la semaine précédant leur union faire vœux de silence jusqu'au moment de la cérémonie. Traditionnellement, les deux futur époux seront rasé, et devront faire acte de jeûne. Ils pourront boire de l'eau. Cette semaine devra en être une de purification et de privation, pour cette raison, il est conseillé à la personne de demeurer cette semaine enfermé dans une chambre ou dans une chapelle ou elle pourra prier.

Le matin de la cérémonie, les deux époux devront se laver et enfiler une simple robe blanche unisexe. En partant de leur maison, en direction du temple, ils devront tous deux porter un petit drap opaque sur la tête cachant leur visage. Pour cette raison, le témoin de la personne, du même sexe qu'elle devra la suivre et la guider jusqu'à la fin de la cérémonie. Ce guide peut-être n'importe qui: un ami, un membre de la famille et même dans certain cas un inconnu. Les témoins ont pour responsabilité de pouvoir témoigner de l'union et de faire symboliquement office de pilier à l'union.

La cérémonie commence de la même façon qu'une messe standard à l'exception que les deux futur époux son à ce moment agenouillé prêt de l'autel avec leur voile sur la tête. Les témoins sont debout à leur droite. La cérémonie se déroule comme la messe standard jusqu'au moment du sermon. Le prêtre débutera, à la place d'un discours sur la religion en général, par commencer à parler à propos de l'amour, du mariage, de l'union et de l'obligation des nouveaux époux.

Par la suite, on procède à la profession de foi comme à l'habitude à la seul exception que seul les futurs époux et les témoins doivent répondre. On amène ensuite une bol d'eau bénite entre les deux futur époux qui sont toujours à genoux les mains jointes mais maintenant, face à face et plus près. (Ils ont toujours les voiles sur leur têtes et les témoins sont toujours à leur droite.

Le prêtre commence par la suite à s'adresser à l'homme:
(Prêtre):(Nom) voulez vous prendre comme légitime épouse (Nom) selon les rites du très saint clergé Landolor ?
(Homme): Oui
(Prêtre): Promettez vous de lui être fidèle,de la protéger, de défendre son honneur, de faire en sorte de procréer pour poursuivre votre lignée et de faire en sorte de respecter mon rôle d'époux.
(Homme)Je promet

Après les veux de l'homme, le témoin de l'époux prend en main une dague rituel qui fut bénis avant la cérémonie et coupe profondément l'intérieur de la main de l'homme avec celle-ci. L'objectif étant de faire couleur une certain quantité de son sang dans le bol d'eau bénite. Le témoin dépose ensuite, la bague de mariage qu'il devra remettre à l'épouse dans le bol.

Par la suite, le prêtre se retourne vers la femme et dit:
(Prêtre): (nom) voulez vous prendre comme légitime époux (nom) selon les rites du très saint clergé Landolor
(Femme): Oui
(Prêtre): Promettez vous de lui être fidèle, de conserver votre honneur, de ne point vous refuser à lui, d'élever humblement mes enfants et de respecter mon rôle d'épouse.
(Femme): je promet

Le témoin de la femme procède ensuite aux mêmes gestes mais avec une dague différente. Pour ensuite mettre sa propre bague dans le mélange d'eau et de sang. Après ceci, les témoins doivent s'échanger la dague qu'ils ont utilisés en faisant preuve d'une certaine camaraderie. (Serrer la main, entassement cours).

C'est ainsi que le prêtre procèdera à la bénédiction des anneaux, tout en faisant 2 signes de bénédictions lent au dessus du bol il dira:

Arian, Dieu des Dieux, bénissez cet anneau que nous bénissons en votre nom, afin que ceux qui la porteront garderont une fidélité entière à leur époux; qu'ils demeurent toujours dans votre paix en accomplissant votre volonté, et qu'ils vivent désormais dans l'affection conjugale. Jetez un regard bienveillant sur vos serviteurs que voici et soyez le soutien de cette institution que vous avez établie pour la propagation du peuple Landolor, faites que ceux qui ont été unis pas votre volonté soit protégés par votre bonté secourable. Amen.

Par la suite, les témoins doivent un après l'autre prendre la bague que doit porter l'époux de l'autre sexe et ils doivent aller les porter au doit de celui-ci. C'est ensuite que les voiles sur la tête des époux sont retiré par les témoins en même temps et que les époux doit se prendre les mains au dessus du bol qui a baigné leur anneaux. (Notez qu'ils sont toujours à genou.)

Le prêtre place donc l'épée du clergé entre les deux personnes et dit : Par les pouvoir qui me son conferé par Arian notre seigneur et notre très sainte Église je vous nomme mari et femme. Après que le prêtre ai retiré l'épée, les époux peuvent finalement se lever pour qu'eux et les témoins puissent aller signer leur registre des mariages qui se tient sur l'autel. Par la suite, tous retournent s'assoir à des places qui leur furent assigner et la cérémonie se termine à la manière d'une messe normale. Les dagues rituels devront éventuellement demeuré, pour les témoins une forme de souvenir ainsi qu'une preuve que le mariage a effectivement eut lieu.



LA CONFESSION

La confession est le sacrement par lequel les fidèles avoues leur fautes à un religieux en vue d'être pardonné par le Clergé et par Arian. Tous fidels doit se confesser au moins une fois par année. Suite à une confesse le prêtre donne habituellement une pénitence au fidèle, la sévérité de cette dernière dépendra de la gravité des pêchers.

Voici pour ce pourquoi l'on peu se confesser:

-Péchés contre la foi
-péchés contre l'espérance
-péchés contre la charité d'Arian
-péchés contre la charité envers le prochain
-péchés contre la vertu de prudence
-péchés contre la vertu de justice
-péchés contre la vertut de religion
-péchés contre les autres vertus se rattanchant a la justice
-péchés contre la vertu de force
-péchés contre la vertu de tempérance

La confession se déroule ainsi: quelque temps avant d'aller rencontrer le prêtre, le pénitent doit écrire sur un petit bout de papier le ou les péchés qu'il a commis. Il doit ensuite aller prier le prêtre de bien vouloir le recevoir.

Le fidel doit s'agenouiller à l'entré du temple et marcher sur les genou jusqu'au l'autel où le prêtre se trouve. Le fidel doit déposer le bout de papier tout en disant:

De tous ces péchés je m'accuse; je m'accuse aussi de tous les péchés dont je ne me souviens pas.

Le fidèle demeure ensuite en position de prière pendant que le prêtre lis le document pour éventuellement prononcer à voix haute la pénitence que le pénitent devra affronter pour recevoir l'absolution. Cette pénitence est au choix du religieux mais il peut y avoir entre autre:

-Le jêune
-La prière
-Vœux de chasteté pendant un certain temps
-Flagellation
-Autre pénitence physique
etc.

Le prêtre dit alors:

Qu'Arian ait pitié de vous. Qu'il vous pardonne vos péchés et vous conduise à la vie éternelle. Que le seigneur vous absolve et moi, de par son autorité et celle de la Sainte église, je vous absous de de vos fautes. Ainsi soit-il. Amen. Le prêtre fait donc par la suite le cercle sur le front et la ligne sur la main traditionnelle à l'aide d'eau bénite pour ensuite laisser le fidèle aller s'acquitter de sa ou ses pénitences.

Il est de tradition de converser dans les archives les péchés qui furent écrit par le fidèle. Malgré tous, il est tout à fait interdit pour un prêtre de trahir le secret de la confession avec qui que ce soit sous peine d'excommunication. Dans certaine occasion, par exemple si le fidèle s'est montré particulièrement courageux et a servis le clergé au prix de sa vie, ses péchés pourront être incinéré au cours d'une petite cérémonie.


BÉNÉDICTION:

la bénédiction est une courte invoquation pour qu'un prêtre formule pour qu'une personne ou un objet recoive la lumiere divine.

Les deux type de bénédiction sont:

Personnel
D'objet

Une bénédiction personnel est reçu a la fin de chacun des autres sacrements mais peu aussi être remis seul. Il sert a demander à Arian d'envoyer sa lumière sur le ou les personne. Pour recevoir aide, idée, support, volonté. On bénis par exemple les couples pour que leurs union puisse se porter bien. Il y a quelque type de bénédiction.

La basse: Il s'agit d'une bénédiction standard qui a lieu habituellement en dehors des temples et qui peut se pratiquer rapidement sans aucune équipement. Ce type de bénédiction se fait par un signe de la main droite en prononçant les paroles: ''In nomine Arian quem tum esere benedicat'' ou ''Par Arian notre seigneur, soyez bénis''

La haute: Il s'agit d'une bénédiction à l'aide d'eau bénite. On doit faire un cercle avec celle-ci sur le front du fidèle qui représente le bouclier d'Arian qui protège l'âme et une ligne dans la paume de la main qui représente l'épée du seigneur qui doit l'aider à se battre contre le péché.

La grande: Il s'agit du même processus que la haute à l'exception qu'au a ajouté à l'eau, du sang d'un animal sacrifié.

Les bénédiction d'objet est l'action au nom d'Arian de donner a un objet de donner un pouvoir divin. Ce pouvoir dépendra de la puissance et de la place qu'occupe la personne dans la hiérarchie du clergé Landolor. Un objet bénis par un prêtre sera plutôt commun bien que très précieux. Par contre un objet bénis par le cardinal sera incroyablement précieux et recherché.


L'ORDINATION:

Il s'agit de la cérémonie par laquelle un homme passe du statut d'inité à prêtre. Cette cérémonie est habituellement discrète et n'est pas ouverte au peuple. Elle ne fait donc pas partit des textes ouvert à tous.



L'EXORCISME:

Il s'agit d'un rituel rare et violent qui consiste en le bannissement d'un corps ou d'un lieu le démon. Elle est pratiquer uniquement par quelque prêtre ayant reçu une formation spécifique. Pour un non religieux, le rituel peut être très dangereux et doit être gardé secret pour cette raison.


LE RITE DES MORTS:

-À venir-







En ce onze mai de l'an de grâce de notre seigneur mille quarante sept que ceci soit concideré comme point de dogme.

Vox Clericum, Vox Arian
Arian Vobiscum
Longue vie au roi

Sire Darius Orcastel, Grand-pontife du Clergé Landolor, Duc sans-terres, Conseiller de sa majesté, Grand-prêtre exorciste de Tradenia, chef du conseil des pontifes et pourfendeur de l'hérésie.

*Le sceau du clergé était apposé*
Avatar de l’utilisateur
Darius Orcastel, Landolor
 
Messages: 43
Inscription: 23 Juil 2007, 17:43

Retourner vers Forum Rôliste

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron